X

Les Prix Canada Gairdner

international-award

Les Prix internationaux Canada Gairdner

Les Prix internationaux Canada Gairdner reconnaissent des scientifiques exceptionnels dans le domaine biomédical ayant fait une contribution originale à la médecine en réalisant des travaux de recherche qui visaient à parfaire la compréhension de la biologie humaine et de la maladie. Les personnes mises en nomination doivent avoir fait une « découverte fondamentale et une contribution scientifique de premier plan représentant des réalisations originales et significatives en sciences biomédicales ». Les mises en candidature dans le domaine de la recherche translationnelle sont les bienvenues. Le Prix ne reconnaît pas les réalisations professionnelles pour l’ensemble de la carrière.

La Fondation Gairdner invite la communauté scientifique à soumettre les noms de scientifiques chevronnés provenant de n’importe quelle discipline biomédicale. L’évaluation de la contribution des personnes mises en candidature repose dans une large mesure sur la qualité des renseignements fournis. Par conséquent, les dossiers de candidature doivent être précis, détaillés, à jour et complets, et doivent être accompagnés de lettres d’appui faisant état des réalisations du candidat.

DATES CLÉS

Les noms des lauréats seront dévoilés en mars 2020 et les Prix seront remis lors d’un dîner, à Toronto, en octobre 2020. Les mises en candidature pour les Prix 2020 doivent être déposées avant le 1er octobre 2019.

Lauréats primés

Adrian Peter Bird
PHD
Prix international Canada Gairdner
2011
Pour ses découvertes pionnières sur la méthylation de l’ADN et son rôle dans l’expression génique
Wellcome Trust Centre for Cell Biology, Université d’Édimbourg, Édimbourg

Le défi : Comment les cellules savent-elles quels gènes utiliser et lesquels ignorer? Le travail : Adrian Bird, Aharon Razin et Howard Cedar ont démontré comment l’ajout d’un groupe chimique simple (un groupe méthyle) à l’ADN affecte le moment et la façon dont l’information génétique est utilisée. Pourquoi cela est important : Comprendre comment activer et désactiver la méthylation pourrait conduire à des traitements pour le cancer et d’autres maladies. Adrian Bird est titulaire de la chaire Buchanan de génétique à l’Université d’Édimbourg et directeur du Wellcome Trust Centre for Cell Biology. Il est détenteur d’un doctorat de l’Université d’Édimbourg. Après avoir acquis une expérience postdoctorale dans les universités de Yale et de Zurich, il s’est joint au Mammalian Genome Unit du Medical Research Council à Édimbourg. En 1987, il est parti pour Vienne, où il est devenu chercheur principal à l’Institut de pathologie moléculaire, nouvellement fondé. Les recherches du Dr Bird portent sur la biologie fondamentale et la signification biomédicale de la méthylation de l’ADN. Son laboratoire a identifié des îlots CpG comme marqueurs de gènes dans le génome des vertébrés et a découvert des protéines qui lisent le signal de méthylation de l’ADN en vue d’influencer la structure de la chromatine. Des mutations dans l’une de ces protéines, MeCP2, provoquent le trouble du syndrome de Rett du spectre de l’autisme. Le laboratoire du Dr Bird a établi un modèle murin du syndrome de Rett et montré que le phénotype neurologique grave qui en résulte peut être guéri. Les prix qu’il a reçus comprennent le Prix Louis-Jeantet de médecine (1999) et le Prix Charles-Léopold Mayer de l’Académie française des sciences (2008). Il a été gouverneur du Wellcome Trust de 2000 à 2010 et est actuellement fiduciaire de Cancer Research UK.

Adolfo J. de Bold
PHD
Prix international Canada Gairdner
1986
Pour la découverte et la caractérisation du facteur natriurétique auriculaire.
Ottawa, ON, Canada
X
X